Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

CEJ-EESJC

CEJ-EESJC
Centre d’études Japonaises – Education, enfance-s et société
dans le Japon contemporain

 
Statistiques du site
Visites :
3503 visiteur(s) connecté(s)
9 visiteurs par jour
31875 visiteurs depuis le début
Publication :
41 Articles
0 Brèves
17 Sites référencés

Origine et objectifs du groupe de recherche EESJC / Origin and objectives of the research group EESJC

28 décembre 2009 - Dernier ajout 14 juin 2014
par C. Galan

Créé en 2008, le groupe de recherche « Education, enfance-s et société dans le Japon contemporain » (EESJC), dirigé par Christian Galan, est rattaché à l’axe « Histoire politique et sociale du Japon contemporain » du Centre d’études japonaises (CEJ, directeur : Michael Lucken) de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). L’objectif de ce groupe de recherche est de développer un champ d’études des sciences humaines et sociales qui a jusqu’ici rarement rassemblé les spécialistes des études japonaises en France, à savoir tout ce qui concerne les questions d’éducation et d’enfance – au sens large, c’est-à-dire y compris par exemple celles relatives à la famille, aux enfants d’immigrés, aux réformes et aux politiques éducatives, ou encore à la démographie – dans la société japonaise contemporaine.

L’éducation et l’enfance – ou plutôt les différents types d’enfance – constituent deux domaines d’étude extrêmement pertinents pour cerner au plus près l’état et l’évolution de la société japonaise dans son ensemble. Ces deux domaines sont donc étudiés ici au travers de problématiques directement rattachées à des mutations ou à des enjeux auxquels cette société doit actuellement faire face. La période considérée est essentiellement celle qui va de l’après-guerre à nos jours, et plus particulièrement encore les trente dernières années, mais on peut éventuellement remonter plus loin, à l’avant-guerre notamment, lorsque la compréhension des faits actuels nécessite d’aller chercher dans le passé des éléments d’explication du présent.

Bien que le domaine de recherches de ce groupe soit le Japon, on ne s’interdit toutefois pas de faire appel à des spécialistes d’autres sphères géographiques ou culturelles – la France, bien sûr, en premier lieu, mais aussi l’Europe et surtout les autres pays asisatiques, au premier rang desquels la Chine –, lorsque leurs contributions permettent d’éclairer le fait japonais. L’objet principal de ce groupe de recherche reste cependant le Japon lui-même, et la comparaison, lorsqu’elle s’impose, n’advient que dans un second temps.

Les approches et les méthodologies privilégiées sont celles de la sociologie, des sciences de l’éducation, de la psychologie, de l’histoire, de l’anthropologie, de la philosophie et des sciences politiques. Sans exclusive.

Elaboré en vue du plan quadriennal 2010-2013, le groupe EESJC a commencé ses activités, à mi-parcours du plan quadriennal 2006-2009, à partir de septembre 2008 : l’objectif de cette mise en place anticipée était de constituer concrètement le groupe de recherche et de finaliser son fonctionnement de façon à ce qu’il soit parfaitement en place en septembre 2010.

De 2010 à 2013, le groupe s’est attaché à faire un état des lieux des recherches dans les domaines considérés et à nouer des liens avec des chercheurs français et européens travaillant sur les questions liées à l’enfance, à la jeunesse, à l’éducation. De ce travail de défrichage ont émergé trois thématiques à même de fédérer un nombre conséquent de chercheurs pour les années 2014-2018 :

– La condition des « jeunes » au Japon : éducation, travail, genre, psychologie, etc. ; notamment au travers de notre coopération avec le Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale et Société (CERMES3) de l’Université de Paris 5 sur la question du retrait social des étudiants français et japonais (hikikomori).

– L’histoire de l’enfance au Japon : abordée dans le « prolongement » du travail effectué au cours du précédent quadriennal sur la situation de l’enfance dans le Japon d’aujourd’hui et dans le but de voir comment et quand se sont mis en place certains des traits caractéristiques de celle-ci ; ce travail sera mené en collaboration avec plusieurs chercheurs européens autour de Michael Kinski du département des Etudes japonaises de l’Université de Francfort ;

– Les réformes éducatives au Japon depuis les années 2000, qui seront étudiées dans le prolongement du précédent quadriennal et en collaboration avec des chercheurs européens et japonais.

L’objectif est de parvenir sur ces trois thématiques à une publication ou à l’organisation d’un colloque international au cours du quinquennal.

Le groupe comprend six doctorants, sous la direction de Christian Galan, travaillant sur lesdites thématiques.

Le séminaire semestriel sera également reconduit, ouvert aux membres du groupe, aux chercheurs extérieurs français ou étangers (notamment japonais) ainsi qu’aux doctorants et étudiants de M2 de l’Inalco et de l’université Paris Diderot ; sans oublier les chercheurs et doctorants ou M2 qui travaillent sur l’enfance et l’éducation en Chine et qui nous ont rejoints dès le début de la création du projet CEJ-EESJC.

***********************************************************************************

Created in 2008, the research group “Education, Childhood, and Society in Contemporary Japan” (EESJC) directed by Christian Galan, joined the “Political and Social History of Contemporary Japan” research axis of the Center of Japanese Studies (CEJ, EA 1441, directed by Michael Lucken) in the National Institute of Oriental Language and Civilization (Inalco). The group’s main objective is to develop the field of humanities and social sciences, which up until now rarely gathered together Japanese Studies specialists in France, in order to explore all of the questions concerning education and childhood - for example questions concerning family, immigrant children, educational reforms and politics, or even the demography of contemporary Japanese society.

Education and childhood - more specifically the different types of childhood - are two academic domains extremely relevant to the state and the evolution of Japanese society ; These two domains are therefore being studied with problematics directly linked to the mutations or issues faced by Japanese society. Though the treated period is essentially from the post-war period to today, in particular these last thirty years, we eventually hope to go further to study the pre-war period, as a thorough understanding of the past is necessary for comprehension of present realities.

Although the research domain of this group focuses on Japan, we do not hesitate to consult experts in other geographical or cultural spheres - of course those experts in France, but also experts from Europe and other Asian countries, especially China - as their contributions allow us to clarify our understanding of Japan. That being said, the focus of our group remains on Japan, and all comparative studies, when necessary, are always treated with this in mind.

Privileged approaches and methodologies are those of sociology, education science, psychology, history, anthropology, philosophy and political science, without selectivity.

Elaborated with respect to the quadrennial plan of 2010-2013, the EESJC group started its activities in September of 20008, midway through the quadrennial plan of 2006-2009 : the objective of this anticipated setup was to create a solid research group and finalize its function so that it would be ready in September of 2010. From 2010 to 2013, the group dedicated itself to carrying out an analysis of research completed in the considered domains, and to nourish relations with French and European researchers working on the questions of childhood, youth, and education. From this work emerged three themes with the potential to rally a consequent number of researchers in the years 2014-2018 :

– the condition of youth in Japan : education, work, gender, psychology, etc. ; notably with our cooperation with the Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale et Société (CERMES3) of the University of Paris 5 regarding the question of social withdrawal of Japanese and French students (hikikomori).

– The history of childhood in Japan : treated in the extension of the work achieved during the preceding quadrennial on the situation of childhood in contemporary Japan, and with the goal of discovering how and when certain of its characteristics were put into place ; this work will be carried out in collaboration with multiple European researchers lead by Michael Kinski of the Department of Japanese studies of the University of Frankfurt ;

– The educational reforms of japan from the year 2000, which will be studied with the extension of the preceding quadrennial in collaboration with European and Japanese researchers.

The long term goal is to use these three themes for a publication of a collaborative work, or the organization of an international symposium during the course of the next five year period.

The group is comprised of six doctorates, under the direction of Christian Galan who are working on these themes.


calle

calle