Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

CEJ-EESJC

CEJ-EESJC
Centre d’études Japonaises – Education, enfance-s et société
dans le Japon contemporain

 
Statistiques du site
Visites :
3503 visiteur(s) connecté(s)
9 visiteurs par jour
31875 visiteurs depuis le début
Publication :
41 Articles
0 Brèves
17 Sites référencés

Les manuels scolaires japonais : repères chronologiques

22 janvier 2010
par C. Galan

Avant 1872 :

ôraimono

Restauration de Meji (1868) > début des manuels scolaires modernes / kyôkasho

1871-1886 :

1871-1883 : simple système d’inspection des manuels scolaires

1871 : « Bureau des publications », henshûryô

1872 : promulgation du Gakusei, le texte fondateur du systèmé éducatif moderne

1872 : « Service de rédaction des manuels scolaires », Kyôkasho hensei gakari (département de l’Education, Monbushô) ; « Bureau des compilations », Henshû kyoku (Ecole normale Tôkyô, Tôkyô shihan gakkô)

1873 : le Henshû kyoku est incorporé à la « Division de la rédaction des manuels » du département de l’Education, Hensho ka

1883-1886 : système de notification, todokeide sei, ou d’approbation, kyoka sei, des manuels

1886-1903 :

1886 -1903 : système d’autorisation officielle, kentei seido (« époque de l’autorisation officielle », kentei jidai) ; Mori Arinori (1847-1889), ministre de l’Education

mars 1886 : réforme du bureau des publications du henshû kyoku, du ministère de l’Education

1890 : « Rescrit impérial sur l’éducation », Kyôiku chokugo

1895-1903 : différents scandales : kyôkasho gigoku, « corruption liée aux manuels scolaires », kyôkasho jiken, « affaires de manuels »

1903-1945 :

1903-1947 : système de manuels scolaires « officiels » ou « d’Etat » pour l’école élémentaire, kokutei kyôkasho, littéralement : « manuels scolaires autorisés officiellement (par le gouvernement) » ; un seul manuel (en un ou plusieurs fascicules) par année et par matière

1945-1949 :

Fin 1945 : censure et épuration des manuels, « manuels passés à l’encre », suminuri no kyôkasho

1945-1946 : service des manuels scolaires, Kyôkasho kyoku, du ministère de l’Education

1946 : « manuels provisoires », karizuri no kyôkasho / « manuels prospectus », panfuretto

1947 : abolition du système des kokutei kyôkasho ; promulgation de la Loi fondamentale sur l’éducation, Kyôiku kihon kihon

1949 : parution des premiers manuels scolaires (notamment de langue) publiés par des maisons d’édition privées depuis 1904

1949-...... :

Début années 1950 : mise en place du nouveau système d’agrément ou d’autorisation des manuels scolaires, kentei kyôkasho

kentei seido « système d’agrément »

saitaku seido « système de sélection »

mushô sochi hô : loi sur la gratuité des manuels scolaires durant la scolarité obligatoire (1963)

1960 > Différents conflits sur le contenu et le statut des manuels scolaires (notamment d’histoire, Ienaga Saburô, etc.)

Fins des années 1990 / début des années 2000 : conflits des manuels d’histoire révisionnistes / Tsukuru kai, etc.

2002 : exclusion des enseignants du processus de sélection des manuels scolaires et établissement des « zones de sélection des manuels scolalires »


calle

calle